MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 07. Articles > Il y a onze ans : l’attentat du Park Hotel ...

Il y a onze ans : l’attentat du Park Hotel ...

mercredi 27 mars 2013, par MPCT

C’était le 27 mars 2002 et, comme cette année, c’était la célébration de la Pâque juive.

Au Park Hotel, dans la très francophone ville de Netanya en Israël, 250 convives étaient rassemblés pour le soir du « Seder » lorsqu’un terroriste fut envoyé par le Hamas se faire exploser dans la vaste salle à manger.

Les attentats décimaient alors les civils israéliens dans l’indifférence générale. Par sa portée symbolique, celui du Park Hotel ébranla le pays qui déclencha une vaste opération militaire en Cisjordanie.

L’attentat blessa quelque 140 personnes et en tua 30, 22 sur le coup et 8 qui moururent des suites de leurs blessures.

Parmi les premiers, Marianne Myriam Lehmann Zaoui, âgée de 77 ans, mère de Bernard Zaoui, bien connu pour ses engagements citoyens.

Son père, Lucien Zaoui, décédé depuis, et son neveu, Daniel, furent blessés dans l’attentat.

Marianne Myriam Lehman Zaoui était une survivante de la Shoah. Née en Allemagne, c’est en France qu’elle avait trouvé refuge, s’était installée et mariée. Au terme d’une carrière de professeur d’anglais, elle était partie s’installer en Israël avec son mari.

Quiconque a vu « Décryptage « , le film de Jacques Tarnero ne peut avoir oublié Bernard Zaoui, jurant à l’enterrement de sa mère que justice serait faite.

Ce n’était pas un engagement pris à la légère mais le début d’un combat de 11 ans qui commença par la création à Combs- la-Ville de l’AMLZ, association qui porte le nom de sa mère.

Le MPCT est solidaire du combat de Bernard Zaoui pour que justice soit rendue.

L’AMLZ est une des associations partenaires du Collectif Contre le Terrorisme.

L’attentat avait été commandité par le Hamas. Le terroriste, membre des Brigades Al Kassam du Hamas, originaire de Tulkarem (avant l’édification du fameux « Mur », Netanya situé à quelques kilomètres seulement, était aisément accessible) figurait sur une liste de terroristes dont Israël avait demandé l’arrestation à l’Autorité Palestinienne.

La plainte contre le Hamas déposée par Bernard Zaoui fut déclarée recevable.

L’Association française des Victimes du Terrorisme est partie civile dans le dossier.

Comment admettre que, sept ans plus tard, cette plainte soit oubliée et que la France ne juge pas les responsables de l’attentat ?

Pourquoi Khaled Mechaal, dirigeant du Hamas, ne rendrait-il pas des comptes à la justice ?

Ayant dû ( et pour cause !) renoncer à la confortable hospitalité accordée depuis 1999 par le régime syrien, il se trouve vraisemblablement au Qatar.

Un pays auquel il pourrait être possible de demander l’extradition de Mechaal …

Huguette Chomski Magnis

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0