MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 05. Activités > Proche-Orient : Lettre au Secrétaire Général de la CGT

Proche-Orient : Lettre au Secrétaire Général de la CGT

samedi 29 mars 2014, par MPCT

Fidèles à notre engagement de ne transiger avec aucune forme de soutien au terrorisme, direct ou indirect, nous versons au débat public cette lettre adressée le 22 mars à Thierry Lepaon, Secrétaire général de la CGT, restée sans réponse à ce jour.

Monsieur le Secrétaire général de la CGT,

Vous avez publié une déclaration commune CGT - Association France Palestine Solidarité.

Elle a le tort fondamental de censurer toute critique de la partie palestinienne de ce douloureux conflit et, partant, il discrédite tout son argumentaire anti-israélien.

La CGT n’ a donc rien à dire sur l’enseignement de la haine anti juive qui s’étale dans les médias officiels palestiniens et dans son système éducatif ?

Mieux vaudrait alors s’abstenir de se prononcer sur le Proche-Orient, d’autant que vous semblez muets sur la répression féroce qui sévit dans d’autres parties du monde.

Les piles de savon d’Alep qui lave peut-être un peu rouge ne vous troublent pas ?

Les produits chinois ne sont pas boycottés, la colonisation du Tibet et du XinJiang ne pose donc pas problème politique ?

Le quasi esclavage des ouvriers d’une bonne partie du monde non plus ?

Dans votre conclusion, vous annoncez que vous allez agir pour "mettre fin à la détention politique" et mener campagne "pour la libération de Marwan Barghouti et tous les prisonniers politiques palestiniens".

Ceci m’appelle à vous poser plusieurs questions :

1 Vous préoccupez-vous du sort des seuls prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ou bien également de celui des prisonniers de l’Autorité Palestinienne et du Hamas ? Demandez-vous la libération de ces derniers ? Demandez-vous la fin dans leurs prisons de la torture et des exécutions capitales ?

2 Considérez-vous comme des prisonniers politiques des terroristes jugés et condamnés pour commission, organisation ou complicité d’attentats visant des civils ?

3 Considérez-vous alors les prisonniers détenus dans les prisons françaises pour leur participation aux attentats qui ont frappé la population parisienne en 1995 comme des prisonniers politiques ? Allez-vous demander leur libération ? Ou bien, allez-vous vous y opposer et affirmer votre solidarité à leurs victimes ?

4 Refusez-vous cette solidarité internationale aux victimes civiles israéliennes du terrorisme ?

5 Amjad et Hakim Awad ont massacré le 11 mars 2011 une famille franco-israélienne. La plus jeune des trois enfants Fogel n’avait pas 4 mois. Demandez-vous la libération de leurs assassins ?

6 Demandez-vous celle du terroriste du Hamas Abbas a-Sayyid, condamné à la perpétuité pour l’attentat du Park Hotel de Netanya qui fit 35 victimes dont une Française, en mars 2002 ?

7 Demandez-vous celle d’Abdullah Barghouti condamné à la perpétuité pour avoir planifié des dizaines d’attentats dans lesquels de nombreux enfants furent assassinés et qui déclare que son seul regret est de n’avoir tué que 66 civils ?

Je pourrais malheureusement continuer ainsi pendant longtemps.

Le célèbre Marwan Barghouti purge cinq peines de prison à vie pour avoir orchestré des attentats suicides contre des civils israéliens. Lorsqu’il a été arrêté en 2002, il était à la tête d’une organisation terroriste ayant revendiqué de nombreux attentats meurtriers, les Brigades des Martyrs Al-Aqsa. Ces crimes méritent-ils l’impunité à vos yeux ?

Le mouvement ouvrier s’est construit dans le rejet du terrorisme. Un grand syndicat ne peut s’écarter de cette tradition sans trahir sa vocation, la défense des intérêts moraux et matériels des travailleurs.

La situation de ces derniers s’aggrave sans cesse et nous vivons une période lourde de menaces. Le vivre ensemble est mis en cause et un antisémitisme dont la haine d’Israël est le pivot monte dangereusement.

Monsieur le Secrétaire général de la CGT, je vous demande solennellement de publier un nouveau communiqué pour rectifier le précédent et déclarer que la CGT s’oppose à la libération anticipée des auteurs d’attentats visant des civils et se désolidarisera de toute campagne menée sur ce thème.

Dans l’attente impatiente de votre réponse, je vous prie d’agréer mes sincères salutations.

Huguette Chomski Magnis

Secrétaire générale du MPCT

Coordinatrice du Collectif Contre le Terrorisme

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0