MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 07. Articles > Pourquoi Hassan Rohani ne devrait pas être reçu en France

Pourquoi Hassan Rohani ne devrait pas être reçu en France

mardi 10 novembre 2015, par MPCT

Tribune publiée sur LE PLUS, site participatif du Nouvel Observateur

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1447647-hassan-rohani-a-l-elysee-il-n-est-pas-le-bienvenu-en-france-pour-au-moins-6-raisons.html

Photo : Sadaf Taherian sur Instagram

Hassan Rohani , Président de la République Islamique d’Iran vient en visite officielle en France.

Ainsi en ont décidé nos dirigeants, emboîtant le pas à ceux d’autres pays démocratiques, au nom d’une « real politik economik » que la société civile se doit de récuser.

La réception par la France de représentants de régimes infréquentable n’est certes pas une première mais, dans un contexte lourd de menaces, celle-ci ajoute à la confusion politique. Elle affaiblit la résistance des démocrates d’Iran et désarme encore un peu plus le monde face au terrorisme, tant il est vrai que le régime des mollahs se résume à répression à l’intérieur et terrorisme à l’extérieur.

Hassan Rohani n’est pas le bienvenu et aucun dirigeant iranien ne le sera

- tant qu’on exécutera à tour de bras en Iran

La bien commode accusation de « Moharebeh » (inimitié envers Dieu) est passible de peine de mort. Dans les prisons des mollahs les conditions de détention sont scandaleuses, , torture et confessions forcées sont courantes.

Depuis l’accession au pouvoir de Rohani, 2000 exécutions ont eu lieu, après des simulacres de procès. Avec 700 pendaisons en 6 mois, la hausse pour 2015 est effarante. Des potences attendent des milliers d’autres condamnés à mort qui croupissent en prison.

- tant que l’Iran n’aura pas rompu avec le terrorisme

Le procureur argentin Nisman avait en vain demandé l’extradition des dirigeants iraniens soupçonnés d’être les commanditaires des attentats contre l’Ambassade d’Israël en 1992 et l’AMIA en 1994. La mort de Nisman ne doit pas garantir l’impunité des auteurs d’attaques qui firent 114 morts et 500 blessés. Le régime doit extrader les dirigeants accusés, afin qu’ils soient jugés.

Quant aux organisations armées par le régime de Téhéran , Hezbollah et Hamas, elles ont perpétré et revendiqué d’innombrables attentats. Elles ont introduit au Proche-Orient l’attaque dite « suicide ». Elles ont commis crimes de guerre et crimes contre l’humanité dont elles doivent répondre devant la justice internationale, avec leur parrain, l’Iran.

- tant que les femmes d’Iran ne seront pas libres et que la répression leur imposera le port du voile.

Pour une photo sans hijab l’actrice Sadaf Taherian a récemment dû s’exiler devant les menaces.

La poétesse Fatemeh Ekhtesari vient d’être condamnée à 9 ans et demi de prison pour « insulte au sacré » et … à 99 coups de fouet pour avoir donné la main à des hommes lors d’un séjour en Suède.

Même assister aux compétitions sportives est interdit aux femmes..

- tant que la lapidation n’aura pas été abolie

L’abolition de cette mise à mort barbare devrait être exigée sans relâche par l’ONU et par les pays démocratiques.

- tant que les minorités ethniques et religieuses seront persécutées en Iran

Kurdes, Balouches, Bahai’s et réfugiés afghans voient leurs droits élémentaires bafoués. Ils subissent d’intolérables discriminations, des brimades et des violences.

- tant que l’Iran menacera de destruction un autre état, Israël

Le discours inquiétant, belliqueux et raciste du régime, qui jette la suspicion sur la finalité de son accession au nucléaire, ne devrait pas être toléré par les dirigeants des pays démocratiques.

Non, Hassan Rohani n’est décidément pas le bienvenu et aucun dirigeant iranien ne le sera tant que seront bafoués droits et libertés.

A l’occasion de cette regrettable visite, une clameur doit monter pour porter notre message en solidarité avec les démocrates d’Iran, avec les femmes iraniennes, avec les minorités opprimées et avec les victimes du terrorisme !

Si les organisations démocratiques de la société civile le veulent, cela, au moins, est possible.

Huguette Chomski Magnis,

Secrétaire générale du Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme

Coordinatrice du Collectif Contre le Terrorisme

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0