MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 07. Articles > Etude du CAT : la France, pays occidental le plus ciblé par le terrorisme (...)

Etude du CAT : la France, pays occidental le plus ciblé par le terrorisme islamiste depuis 2013

jeudi 30 mars 2017, par MPCT

"La France est le pays le plus visé par le terrorisme islamiste, devant les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Australie et le Royaume-Uni."

constate le CAT, Centre d’analyse du terrorisme.

La lecture attentive de cette étude de 19 pages, téléchargeable sur le site du CAT, est indispensable.

http://cat-int.org/

Il en ressort notamment qu’en France les cibles des attentats et projets d’attentats de 2013 à 2016 ont été en grande majorité les forces de l’ordre et les militaires (53,2 %) suivies par la communauté juive (15, 20 %) les institutions (8,8 %) et la communauté catholique (7,60 %)

L’étude souligne que dans les 13 pays concernés les terroristes impliqués des attentats ou tentatives d’attentats possèdent en grande majorité (67 %) la nationalité du pays qu’ils visent.

On observe également que parmi les « revenants » de Syrie impliqués dans des attentats ou tentatives d’attentats, les Belges sont les plus nombreux (13,5%) suivis des Français (10,6%).

Le Parisien a publié un résumé de cette étude.

http://m.leparisien.fr/faits-divers/terrorisme-la-france-pays-occidental-le-plus-cible-depuis-2013-30-03-2017-6809232.php

Ces résultats, dévoilés en introduction du débat auquel le Centre d’analyse du terrorisme avait convié le 29 mars les représentants des cinq principaux candidats à la présidentielle, situaient bien les enjeux.

C’est donc à très juste titre que le président du CAT regrettait que le terrorisme soit un sujet "insuffisamment traité" dans la campagne alors que c’est l’une des préoccupations principales des Français."

Dans les extraits de ce débat publiés dans la presse, un élément nous interpelle tout particulièrement.

François Pirenne, représentant de La France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon , a déclaré :

"... Nous sommes pour qu’on refuse désormais d’employer des termes à connotation religieuse pour parler de terrorisme. Il faut arrêter de parler de djihad et d’islamisme, de salafisme et de guerre ...."

Alors que le refus de nommer le mal n’a que trop longtemps été la règle au nom du "padamalgame", voici la censure qui revient en force avec ce que M. Pirenne a présenté comme une " révolution copernicienne" !

Il s’agirait d’une régression extrême : le triomphe du déni, le refus de nommer le mal en désignant la nature islamiste du terrorisme qui a tant meurtri la France !

Un refus qui empêcherait à coup sûr de le combattre.

Jean-Luc Mélenchon ne peut se taire.

Il doit d’urgence se désolidariser des propos tenus en son nom par son représentant sur une question dont l’enquête du CAT met en relief la gravité.

HCM

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0