MPCT - Mouvement pour la Paix et contre le Terrorisme
Accueil du site > 07. Articles > Questionnaire du MPCT : Les réponses des candidats à l’élection (...)

Questionnaire du MPCT : Les réponses des candidats à l’élection présidentielle

samedi 21 avril 2007

Condamnez-vous inconditionnellement le terrorisme ?

Refusez-vous toute assimilation des attentats qui visent des civils à des actes de résistance ?

Condamnez-vous particulièrement les attentats dits "suicides" qui font de la mort d’un être l’arme du massacre d’autres êtres ?

Vous engagez-vous à refuser toute légitimité à des organisations ayant commandité et revendiqué des attentats contre des civils ?

Soutiendrez-vous les victimes ou ayant-droits de victimes françaises d’attentats commis en France ou à l’étranger dans leur combat contre l’impunité des terroristes ?


Les réponses des candidats


- 21/03/07 : Ségolène Royal

"J’ai bien reçu votre courrier du 1° mars dernier dont je vous remercie et tiens à vous affirmer de la manière la plus nette mon engagement à dénoncer et à combattre le terrorisme.

Aucune excuse ne peut être trouvée à des actes qui sapent les fondements démocratiques et nient le principe même de l’humanité. Il est désormais du devoir des démocraties de lutter sans faille contre ce nouveau fléau mondialisé, de soutenir ceux qui en sont victimes et de réorganiser nos systèmes et moyens de défense pour faire face à ces menaces nouvelles."

- 4/04/07 : Philippe de Villiers

"Vous avez eu l’amabilité, à l’approche de l’élection présidentielle à laquelle je suis candidat, d’attirer mon attention sur les préoccupations de tous ceux que vous représentez.

Sachez que je ne manquerai pas d’en prendre connaissance avec la plus grande attention. Toutefois, compte tenu du grand nombre de demandes qui me parvient chaque jour, je ne suis pas en mesure de répondre dans l’immédiat et de façon détaillée à l’ensemble de vos interrogations. Je vous remercie par avance de votre bienveillante compréhension.

Cependant, j’ai d’ores et déjà transmis votre courrier à mes collaborateurs. Vous pouvez compter sur moi pour tenir compte de l’ensemble de vos propositions dans le cadre de la campagne de vérité que je souhaite conduire devant les Français.

Mon souhait est de représenter tous les Français qui souffrent et que l’on n’entend jamais. Candidat de la majorité silencieuse, j’exprimerai, tout au long de cette campagne, les attentes de tous ceux qui, comme vous, se battent, là où ils sont, pour l’avenir de la France et des Français"

- 20/04/07 : François Bayrou

"J’ai pris connaissance avec intérêt de votre courrier par lequel vous m’interpellez sur les questions relatives au terrorisme. L’actualité politique particulièrement chargée de ces dernières semaines m’a empêché de vous répondre plus tôt et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.

Le terrorisme est une forme de barbarie. Les démocraties doivent exercer une solidarité sans faille contre lui, le condamner et le combattre. Les attentats terroristes visant des civils doivent être condamnés et combattus. On ne peut y voir ni l’expression légitime d’une résistance, ni l’arme ou le signe d’une supposée guerre des civilisations : ceux qui en usent sont en guerre contre la civilisation.

Par ailleurs, les attentats suicides poussent le mépris de toute vie humaine jusqu’à la sanctification du « martyr ». Ils sont l’expression ultime de la négation des valeurs sur laquelle est fondé tout message humaniste, tout combat d’émancipation, toute parole de libération. Ils sont en contradiction absolue avec le message de paix et de respect de la vie de toutes les grandes religions.

Je suis également convaincu que les organisations qui commanditent ou revendiquent des attentats contre des civils disqualifient leurs combats. Je souhaite que les associations de victimes ou ayants droit de victimes françaises d’attentats commis en France ou à l’étranger soient reconnues par les pouvoirs publics et soutenues dans leur combat contre l’impunité des terroristes."

- 20/4/07 : Nicolas Sarkozy

Son secrétariat de campagne nous annonce une réponse pour la semaine prochaine


Aucune autre réponse n’est parvenue alors que tous les candidats (à l’exception de JM Le Pen) ont été interpellés par le MPCT.

La campagne officielle s’achevant ce jour, nous prenons acte des réponses reçues que nous avons décidé de publier de façon exhaustive.

Il reste que le terrorisme, sourdement présent, par la réalité sanglante des attentats islamistes quotidiens, par la menace d’attentats qui pèse sur l’Europe et sur la France en particulier, par l’horreur des prises d’otages, a paradoxalement été absent du débat politique de cette campagne.

Exorciserons-nous le mal en le taisant ?

N’y a -t-il pas un risque de banalisation du fait terroriste ?

Ce débat , qui concerne tous les citoyens , ne fait que commencer ...

Paris , le 20/4/2007 © mpctasso.org

Mpctasso.org - © 2013 Tous droits réservés | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0